︎ANTONIN HECK






Mark











L’IMPACT DE LA HACHE

 

SCULPTURES EN BOIS DES RUES








︎


Antonin Heck travaille sur la transversalité du fonctionnement du matériau bois et produit des sculptures à la hache. Il nomme l’ensemble de ce travail L’impact de la hache et développe une technique de l’éclatement de la matière par l’impact pour modeler des figures humaines.

Antonin Heck a une technique minimaliste pour concevoir les éléments anatomiques de ses sculptures. Sous les coups de la hache et de la masse, il produit des éclats, qui deviennent les articulations, les tendons et les muscles, les détails du visages et du corps, assemblés aux clous.

« C’est la Vie face à la violence du monde, face à la mort, face aux violences obstétricales, au règne de la féminité hégémonique, au machisme et au racisme ordinaire, aux violences psychiques, c’est la Vie qui est dans mes sculptures ».

[EN]

Antonin Heck works on the transversality of the functioning of the material wood and producessculptures with an ax. He calls all of this work The impact of the ax and develops a technique 
of the bursting of the material by the impact to model human figures.

Antonin Heck has a minimalist technique to design the anatomical elements of his sculptures. Under the blows of the ax and the mace, it produces shards, which become the joints, 
the tendons and the muscles, the details of the faces and the body, assembled with the nails
"It is Life in the face of the violence of the world, in the face of death, in the face of obstetrical violence,
the reign of hegemonic femininity, machismo and ordinary racism, psychic violence,
it is Life that is in my sculptures”.







🔥






︎❤️︎











BIGFOOT

PRIX BHN 2023


ANTONIN HECK - CATHERINE URSIN - T.LÉO




BIGFOOT est une œuvre d’art éphémère et monumentale de 777m2 qui s’implante sur le terrain de football des Grandes Voisines.
En résonance avec les activités du site, ce projet tisse un lien entre hospitalité, territoire et identité. L’œuvre modèle le paysage, ouvre de nouveaux regards sur le stade et offre des interprétations multiples. Elle se joue des dimensions et des échelles de grandeurs pour devenir gigantesque et rallie des « contraires » pour modifier le paysage.

Durant la résidence, un atelier participatif, ouvert à tous et permanent est mené chaque jour par Antonin Heck, T.Léo et Catherine Ursin. Cet atelier utilise principalement le réemploi de divers matériaux. Les savoir-faire artistiques et professionnels rencontrés sur le site sont mis en valeur et inclus au processus de création de l’œuvre.
 

🍀








NAVIRE AVENIR


sculptures monumentales dans l’espace public


Cette oeuvre monumentale est une collaboration artistique entre 3 sculpteurs - Freddy Tsimba, Sigolène de Chassy et Antonin Heck -, un ensemble de 7 sculptures en acier Corten, implanté dans une résidence de 1500 habitants de la ville des Lilas, en Seine-Saint-Denis. Les contours de cette résidence de l’Avenir dessinent, vue du ciel, un navire. Nous avons traduit l’anagramme du mot navire en anamorphoses sculptées, pour écrire dans l’espace le mot Avenir, lisible d’un seul point fixe. Une grande sculpture-illusion en forme de main, de 5 mètres de hauteur, avance entre les lettres et symbolise la solidarité, le futur en marche. Une découpe dans la paume de cette main, cadre parfaitement le champ de vision sur la tour TDF en arrière plan, voisine gigantesque du site.

Ce projet est lauréat du Budget participatif de la ville des Lilas

Partenaires : ALRA, Ville des Lilas, Immobilière 3F, EST Ensemble, CLCV








SCÉNOGRAPHIE




OH C’EST QUOI ÇA ?


2024

Compagnie L’Encyclopédie de la parole



« Oh c’est quoi ça ? » Quel enfant n’a jamais dit cela face à un événement ou un nouvel objet ? La curiosité que portent les tout petits à ce qui les entoure est immense. Convoquant la capacité d’émerveillement des enfants, les comédiens, accompagnés d’objets lumineux et colorés, jouent avec leur corps et leur voix dans l’espace. Oh c’est quoi ça ? est une forme de ballet-concert où les paroles sont autant de possibilités de composer des partitions.

L’Encyclopédie de la parole est un collectif qui collectionne, depuis 2007, des enregistrements de parole de toutes sortes et dont sont issus spectacles et performances. Après blablabla (présenté en 2017 au Théâtre Paris-Villette), l’Encyclopédie de la parole souhaite avec Oh c’est quoi ça ? s’adresser au très jeune public.

Générique
conception Encyclopédie de la parole / composition Nicolas Rollet / mise en scène Raffaella Gardon / jeu Daniel Collados Blasco, Raffaella Gardon / dramaturgie Caroline Masini / scénographie Antonin Heck / création lumière Jérôme Dejean / costumes Caroline Denquin / regard chorégraphique Inés Hernández / régie générale en tournée Alice Marin ou Marie-Jeanne Assayag Lion / administration et production Edwige Dousset / production et diffusion Garance Crouillère, Solène Lemoine / © Denise Oliver Fierro


production Echelle 1:1 / coproduction Théâtre Nouvelle Génération CDN – Lyon, Am Stram Gram – Centre international de création, partenaire de l’enfance et la jeunesse – Genève, Théâtre Molière de Sète – scène nationale Archipel de Thau, Théâtre Paris-Villette, Le Sémaphore Théâtre – Port-de-Bouc ; Théâtre d’Angoulême – scène nationale, Théâtre L’Éclat – Pont Audemer, Le Volcan – scène nationale du Havre / soutien ville de Gennevilliers / remerciements à Drahi X, Centre pour l’innovation de L’École Polytechnique, pour le développement des prototypes de la scénographie.

Lauréat 2022 de La Couveuse, dispositif d’accompagnement des nouvelles écritures scéniques pour la petite enfance (Théâtre Paris-Villette, Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon, Théâtre Molière de Sète – scène nationale archipel de Thau, Théâtre Am Stam Gram de Genève – centre de création).

Avec le soutien de la Ville de Gennevilliers et du Théâtre Paris-Villette
Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA







TA’AM


2020

Compagnie Safra



Comme le ferait la ponctuation d'un poème pour incarner la poésie d'un texte, les te'amim sont à la fois des signes écrits, traduits par des signes de mains, qui indiquent une manière de phraser et de chanter les textes sacrés. C'est à travers leur dimension chorégraphique et musicale que "TA'AM" se déploie en un trio Danse, Oud et Voix; un trio où Mélopée tunisiennes arabes et judéo-arabes, gestuelles des mains disant plus que le mot, et frappes de pied telluriques collaborent pour créer tressage et rencontre des cultures.

Battre la terre, du pied et à la voix ; Toucher le son, laisser vibrer son écho pour en permettre la coulée ; Dessiner, creuser, délayer, mariner, mélanger les signes à la main et à la voix pour en extraire le parfum ; faire du corps une écriture vivante ; Signer sur la peau ; Faire résonner en miroir les effluves d'une musique tunisienne revisitée par les cordes électrifiées d’un oud aux allures rock ; Et faire co-exister les sous-pulsations de cultures parallèles se nourrissant des mêmes feux.

La danse d'Amalia Alba et de Jessica Bonamy, empreintes des signes de teamim, rencontrent  le oud d’Abderraouf Ouertani, pour une ode à la musicalité de nos vies ; invitant à une attention toute particulière pour le goût des choses.

Générique
Chorégraphie : Jessica Bonamy
Composition et Oud : Abderraouf Ouertani
Danse et Chant: Amalia Alba, Jessica Bonamy
Scénographie : Antonin Heck
Lumière: Flore Dupont
Chant: Abderraouf Ouertani, Jessica Bonamy


Co-production: Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme
Soutien en résidence: Institut du Monde Arabe, Atelier de Paris CDCN, Ville du Kremlin Bicêtre, CND.



ALPHACODHECK


LE PREMIER CODE DE HECK











🔥️︎🔥️




Alphacodheck est un code typographique mise au service de l’écriture pour produire une matière qui devient un langage.

L’Amour, le désir et la connaissance de soi sont les grands thèmes écrits avec l’Alphacodheck.

L’écriture, la typographie et le dessin sont les outils utilisés pour tracer les contours d’un territoire spirituel.

La phase d’écriture des glyphes minutieusement agglomérées construisent des contrastes et des lignes de dessin, et se nappent d’une forme de ritualisation qui aboutit à une abstraction de symboles graphiques.

Le sens de cette démarche est la rencontre avec un monde invisible où règne l’intuition et la pensé positive.

Le processus de création utilise la méditation active pour dessiner.

Ce système d’écriture automatique fait résonner les connexions électriques du cerveau et transcrit les vibrations cérébrales et cellulaires du corps par le vecteur des lettres inscrites sur le papier.

Le mouvement par le geste, en état de pleine conscience, a pour but la révélation d’images en dialogue avec le monde actuel.

À la façon d’une impression de Déjà vécu, la production artistique issue de cette contemplation fabrique des images du quotidien telles, les cartes géographiques qui sont les territoires d’un langage, des maisons qui sont les foyers de communications intimes, des figures animales totémiques.

Le métier du scribe au service des lettres fait parti intégrante de la démarche artistique du projet.

Les principales sources de données utilisées et retranscrites à la main avec la typographie Alphacodheck sont actuellement les textes du persan Omar Khayyâm, poète mathématicien du XI ème siècle. Les rubaiyat (quatrains) de Khayyâm sont retranscrits jusqu’à nos jours, depuis plus de mille ans.


[EN]

Alphacodheck is a typographic code put at the service of writing to produce a material that becomes a language.

Love, desire and self-knowledge are the main themes written with the Alphacodheck. Writing, typography and drawing are the tools used to trace the contours of a spiritual territory.

The writing phase of the meticulously agglomerated glyphs build contrasts and drawing lines, and are coated with a form of ritualization that results in an abstraction of graphic symbols. The meaning of this approach is the encounter with an invisible world where intuition and positive thought reign.

The creative process uses active meditation to draw.

This automatic writing system resonates the electrical connections of the brain and transcribes the cerebral and cellular vibrations of the body by the vector of the letters written on the paper.

Movement through gesture, in a state of full consciousness, aims to reveal images in dialogue with the current world.

Like an impression of Already lived, the artistic production resulting from this contemplation fabricates images of everyday life such as geographical maps which are the territories of a language, houses which are the hearths of intimate communications, animal figures totemic.

The profession of the scribe in the service of letters is an integral part of the artistic approach of the project.

The main sources of data used and transcribed by hand with Alphacodheck typography are currently the texts of the Persian Omar Khayyâm, poet mathematician of the 11th century. The rubaiyat (quatrains) of Khayyam have been transcribed to the present day, for more than a thousand years.

🔥️︎🔥️





DESSSIN À L’ALPHACODHECK





dessins au marker avec l’alphacodheck
 


❤️︎︎︎︎︎︎︎❤️



peintures avec l’alphacodheck






︎💎💎💎💎💎💎💎︎




SCULPTURE
ALPHACODHECK




︎❤️︎